Tokyo, une mégalopole pas comme les autres

Londres, New York, Tokyo. C’est, dans cet ordre, le classement 2018 du Global Power City Index (GPCI) qui récompense les villes les plus attractives au monde.
Tokyo-ville-des-possibles

Ce rapport annuel évalue et classe 44 villes majeures en fonction de leur attractivité auprès des entreprises et des talents. Depuis des années, Tokyo ne quitte plus le top 3 de ce club très select. Il faut dire que la mégalopole ne manque pas d’arguments en sa faveur… c’est pourquoi l’ICD vous propose un séminaire de pré rentrée de deux semaines en terre nippone !

Une mégalopole mondiale qui n’oublie pas ses racines

Tokyo fascine. Gardienne des traditions japonaises ancestrales, Tokyo est aussi une ville ouverte sur le monde. À elle seule, la mégalopole japonaise concentre 80 % de la production industrielle nationale et fournit 30 % du PIB japonais ! C’est aussi l’une des premières façades maritimes mondiales et une grande place financière avec sa bourse (Kabuto-Chô) qui compte plus de 2 200 compagnies cotées. Le dynamisme et l’innovation de la ville interpellent les plus grandes multinationales : environ 52 firmes transnationales (sur les 500 premières mondiales) y ont installé leurs sièges sociaux, notamment dans les centres d’affaires dédiés, comme ceux du quartier de Shinjuku. Tokyo, c’est aussi :

  • Le premier centre japonais pour la création d’entreprises, avec des emplois globalement tournés vers les services de pointe ; 
  • 55 % des sièges sociaux des grandes entreprises japonaises, 73 % des banques étrangères et 80 % des sièges sociaux des entreprises étrangères non-financières sont à Tokyo ;
  • Le premier centre de recherche scientifique du pays avec 25 % des étudiants japonais ;
  • L’un des premiers centres de recherche mondiaux en robotique (dont le pays s’est fait une spécialité), mais aussi en nanotechnologies, biotechnologies, nouveaux matériaux… ;
  • L’université de Tokyo est la plus importante du pays et figure au 21e rang mondial, devancée seulement par les universités américaines ;
  • Un grand centre mondial de création culturelle et artistique.

Au Japon, la tradition occupe une place centrale et régit en partie le quotidien de la population, malgré les avancées technologiques. Les Tokyoïtes ne dérogent pas à la règle et restent très attachés à leur authenticité. Et les grandes entreprises nippones ne dérogent pas à la règle, car contrairement à leurs consœurs occidentales, elles sont moins « multinationalisées » et préfèrent garder des structures financières nationales.

Plus d’entreprises de la 4e révolution industrielle 

Dynamisme et innovation sont les mots qui décrivent le mieux la capitale nippone. En effet, et même si elle accueille déjà les sièges sociaux de 52 des 500 premières entreprises mondiales, la capitale du Japon multiplie ses efforts pour attirer plus d’entreprises étrangères. L’administration métropolitaine de Tokyo (AMT) a lancé des mesures d’appui pour renforcer l’attractivité de la ville pour les entreprises de la 4e révolution industrielle ainsi que les sociétés financières étrangères. L’accent est donc mis sur les domaines de l’Internet des Objets (IoT), de l’intelligence artificielle et de l’ingénierie financière. Par ailleurs, et pour continuer à doper son attractivité sur la scène internationale, Tokyo accueillera les jeux olympiques de 2020 !

Tentaculaire, iconoclaste, dynamique, hub technologique… il faut se rendre à Tokyo pour la comprendre ! « Vivre Tokyo » est une expérience clé qui donnera un cachet à votre CV, mais pas seulement. L’ICD vous offre l’opportunité de découvrir l’une des villes les plus fascinantes du monde, du 3 au 18 septembre 2019, pour un séminaire de pré-rentrée de 2 semaines à Tokyo dans le cadre de son programme Bachelor international !

PARTAGER